Slowing and closing the loop: nous bouclons le cycle du textile

Avec notre mode durable, nous poursuivons une démarche globale qui va de la conception des collections et du choix des matières à la revalorisation des textiles usagés en passant par la production et la vente. Pour le plus grand bien de l'homme et de l'environnement.

Entièrement dédiés au développement durable

Coop réalise environ 2 % de son chiffre d'affaires global grâce à la vente de textiles, dont près de la moitié avec ses marques propres: Coop Naturaline, Nulu et Sergio notamment. La conception de nos collections ne se limite pas au choix des coupes, des motifs et des couleurs; elle est guidée par des critères d'approvisionnement durables que nous avons nous-mêmes mis en place et qui nous imposent, ainsi qu'à nos fournisseurs, le respect de normes écologiques et sociales strictes.

Etapes de la vie d'un produit textile

1. Un processus de développement des produits bien pensé

Nos marques propres Coop Naturaline, Nulu et Sergio se veulent avant tout intemporelles et indémodables. Nos modèles doivent être faciles à combiner et pouvoir être portés plus d'une saison, ce en quoi nos collections se distinguent de la mode rapide ou «fast fashion».

Dès la conception, notre objectif est d'utiliser le moins de produits chimiques possible. Les groupes de produits pointés du doigt par Greenpeace sont bannis d'entrée de jeu. Nous choisissons uniquement des matières, des couleurs et des imprimés ne nécessitant pas de produits néfastes. Le passage à l'utilisation de produits chimiques conformes aux exigences de l'accord Detox reste un défi majeur pour l'industrie textile. Pour notre part, nous encourageons nos partenaires et fournisseurs à franchir le pas par un travail de sensibilisation, notamment grâce à notre manuel Detox.

Des matières durables
Coop Naturaline, c'est du coton 100 % bio, une production 100 % équitable, une chaîne d'approvisionnement 100 % transparente et des articles 100 % neutres en CO2. Nous sommes le plus grand distributeur de textiles équitables en coton bio du monde. Transparent de A à Z, notre processus de production est unique en son genre. Les vêtements Naturaline sont munis d'un code QR et d'un numéro de traçabilité permettant de remonter la filière, du fabricant au champ de coton. Naturaline représente environ un tiers du chiffre d'affaires «textiles» réalisé par nos marques propres.

S'agissant de nos marques Sergio et Nulu, nous utilisons du coton durable produit dans le cadre de la Better Cotton Initiative, une norme qui promeut la production de coton équitable et écologique. Notre objectif: produire 80 % de nos textiles de marques propres en coton durable d'ici à 2020.

Une gestion stricte de la qualité
Nous mettons en œuvre de multiples mesures pour garantir la qualité de nos produits Naturaline, Sergio et Nulu, notamment le prélèvement d'échantillons au cours de la production. Ceci nous permet de contrôler par exemple les dimensions de coupe, le risque de rétrécissement, la tenue des couleurs au lavage ainsi que la résistance au frottement et au peluchage.

  • Marques propres Coop dans le domaine du textile

2. Une fabrication conforme à des normes claires

Notre démarche en faveur du développement durable dans la chaîne d'approvisionnement textile se veut globale. C'est pourquoi nous exigeons le respect de normes sociales et environnementales à toutes les étapes, à commencer par l'achat des matières premières.

3. Vente: non à la «ast fashion»

Nous sommes convaincus que les cycles de vie des textiles doivent être non seulement bouclés, mais ralentis. Une consommation responsable passe forcément par le ralentissement de la course aux collections et aux tendances éphémères. Pour ses marques propres, Coop a choisi de proposer un assortiment standard avec des modèles basiques, complété par deux collections saisonnières par an. Nous nous positionnons clairement contre la fast fashion, en particulier avec Coop Naturaline, et essayons de sensibiliser nos clients à la mode durable.

4. L'entretien des textiles

Nos clients ont un rôle important à jouer: l'utilisation responsable des textiles dépend en grande partie d'eux. Ils peuvent en effet influer sur les quantités d'énergie et d'eau consommées au cours du cycle de vie des textiles et même augmenter leur longévité en respectant les conseils d'entretien (lavage, séchage, repassage).

5. Valorisation durable des textiles

Il nous tient à cœur que les vêtements restent dans le circuit tant qu'ils peuvent être portés et qu'ils soient ensuite recyclés de manière professionnelle.

Avec Quantis et le Bureau de coordination des collectes de textiles, nous nous sommes penchés sur la question de leur réutilisation et de leur recyclage. D'après l'écobilan réalisé, la solution la plus écologique est de donner les vêtements usagés afin qu'ils continuent d'être portés. Quelque 35 000 tonnes d'équivalent CO2 sont ainsi économisées, ce qui équivaut à 4 430 vols Zurich-Auckland aller-retour.

Une coopération de longue date avec Tell-Tex
Plus de 500 points de vente Coop, répartis sur la quasi-totalité du territoire, disposent de conteneurs Tell-Tex, dans lesquels les clients peuvent déposer vêtements et chaussures pouvant encore être portés.

Organisation d'utilité publique, Tell-Tex récupère, trie et revalorise les textiles de manière professionnelle. Elle vend les vêtements usagés et reverse une partie des recettes en faveur de projets sociaux comme ceux du Parrainage Coop pour les régions de montagne. En 2016, 514 517 francs d'aides ont ainsi permis de soutenir les paysans de nos montagnes et leurs familles.

  • Valorisation durable des textiles

6. Des projets de recherche porteurs d'avenir

Le recyclage textile relève souvent du défi, notamment lorsqu'il s'agit de fibres mélangées. Difficile en outre de fabriquer en matière recyclée des fibres composées à 98 % de coton et à 2 % d'élasthanne, par exemple. Or ce sont précisément les fibres mélangées qui garantissent le confort, la qualité et la longévité des textiles.

Pour faire avancer les choses, nous soutenons le projet de recherche «Texcycle» mené conjointement par la Haute école spécialisée de Lucerne et Texaid. Il consiste à analyser et à optimiser les processus de revalorisation des vêtements usagés dans le but de boucler le cycle du textile ou de le rendre plus durable grâce à l'upcycling et au recyclage.