Acte n° 249
Oui à l'humus, non aux gaz à effet de serre

Entre 2009 et 2017, nous avons soutenu la recherche dans le domaine des nouvelles techniques permettant le travail réduit du sol dans l'agriculture bio.

Coop soutient la recherche de nouvelles techniques de travail réduit du sol en agriculture bio.

Deux thèmes concernaient particulièrement le développement durable: la réduction de l'impact sur le climat et le développement de la fertilité des sols.

Les essais de l'IRAB (FiBL) montrent qu'un travail réduit du sol, couplé à l'agriculture bio, améliore la structure des sols ainsi que, par exemple, leur tolérance au stress hydrique en cas de sécheresse. En 13 ans, un travail réduit du sol à la griffe et à la déchaumeuse permet d'enrichir le sol de 8% d'humus de plus qu'avec un travail à la charrue. En d'autres termes: cette nouvelle technique permet de retenir dans le sol 2,3 t d'équivalent CO2 par hectare et par an de plus qu'en labourant à la charrue. (Photo: Thomas Alföldi)

Nos partenaires

Plus d’actes relatifs à ce thème

Es ist ein Fehler aufgetreten!
Die Daten konnten nicht abgerufen werden, bitte laden Sie die Seite erneut.