Acte n° 186
Nous attaquons les nuisibles avec des fleurs

Nous avons soutenu l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) dans ses efforts de recherche sur les moyens de mettre la biodiversité à profit dans la lutte contre des nuisibles tels que la piéride ou la brassicaire.

Coop soutient FiBL dans la protection de la biodiversité contre les ravageurs tels que la piéride ou la brassicaire.

Dans la culture du chou, par exemple, le FiBL a mis au point des bandes fleuries qui offrent de la nourriture à des insectes utiles, comme la guêpe parasitaire, qui aime s’attaquer à ces nuisibles. Des entomologistes se penchent spécialement sur le mélange idéal de fleurs à privilégier, car il faut que cette bande fleurie réponde au mieux aux besoins nutritionnels spécifiques de ces insectes utiles. (Photo: Henryk Luka)

On a identifié une attirance particulière des insectes utiles pour les bleuets permettant de réduire de près de moitié les dégâts causés sur les cultures de chou. Partant de ce constat, le FiBL a mis au point un mélange de fleurs destiné spécialement à la culture du chou qu'il a testé pendant plusieurs saisons dans une vingtaine d'exploitations bio. Cette expérience a montré que les insecticides bio à large spectre pouvaient ainsi être réduits de moitié et remplacés par des méthodes préservant les insectes utiles. Le nombre d'insectes utiles présents dans les cultures de chou a ainsi augmenté de 45 pourcent alors que les larves de nuisibles ont été réduites d'un tiers.

Le FiBL a également réussi à intégrer ces fleurs dans la pratique: depuis octobre 2018, nous proposons de la choucroute Naturaplan issue de cultures de chou avec bandes fleuries

Nos partenaires

Plus d’actes relatifs à ce thème

Es ist ein Fehler aufgetreten!
Die Daten konnten nicht abgerufen werden, bitte laden Sie die Seite erneut.