Acte n° 255
Pour que vous puissiez manger des tomates sans rougir

Nous demandons à nos fournisseurs marocains de fruits et de légumes d'appliquer la norme sociale amfori BSCI Primary Production (BSCI-Business Social Compliance Initiative), par laquelle ces producteurs s'engagent à ce que leurs fermes et conditionneurs fassent l'objet de contrôles.

Coop s'engage sur les conditions de travail social chez les fournisseurs locaux au Maroc.

Les contrôleurs interrogent par exemple les ouvriers qui y travaillent afin de déterminer s'ils sont payés correctement et s'ils ont le droit de se syndiquer sans faire l'objet de discriminations. Nous avons également organisé, depuis 2010, des tables rondes et ateliers en vue d'encourager de bonnes conditions de travail dans l'agriculture au Maroc. Quelque 4'000 ouvriers profitent ainsi de notre engagement social dans ce pays. (Photo: Heiner H. Schmitt)

  • Coop examine si les employés peuvent être syndiqués.
    Photo: Heiner H. Schmitt
  • Environ 4'000 travailleurs bénéficient de l'engagement social de Coop au Maroc.
    Photo: Christoph Kaminski
  • Coop demande à ses fournisseurs au Maroc de mettre en œuvre la norme sociale amfori BSCI Primary Production.
    Photo: Heiner H. Schmitt
  • Coop vérifie si les travailleurs ont un bon salaire.
    Photo: Heiner H. Schmitt
  • Les tomates coopératives proviennent d'un commerce équitable au Maroc.
    Photo: Heiner H. Schmitt
  • Coop promeut de bonnes conditions de travail dans l'agriculture au Maroc.
    Photo: Heiner H. Schmitt
  • Coop examine si les employés peuvent être syndiqués.
    Photo: Heiner H. Schmitt

Nos partenaires

Plus d’actes relatifs à ce thème

Es ist ein Fehler aufgetreten!
Die Daten konnten nicht abgerufen werden, bitte laden Sie die Seite erneut.